Expédition internationale : maîtriser les rudiments pour percer les marchés étrangers

10 minutes de lecture

Partout dans le monde, les habitudes de magasinage se transforment rapidement en raison des nouvelles technologies et de la popularité croissante des achats en ligne. On s’attend à ce que le cybercommerce mondial engrange pas moins de 6,7 milliards de dollars annuellement d’ici 2024, comparativement aux 4,9 milliards de dollars générés en 2021. Cette croissance laisse entrevoir une occasion d’augmenter vos ventes en ligne au pays, mais aussi partout ailleurs. En 2022, le nombre de consommateurs américains qui feront des achats auprès de détaillants en ligne canadiens devrait s’élever à 68,6 millions, comparativement à 52,9 millions en 2017.

De nombreux consommateurs américains magasinent ailleurs qu’aux États-Unis :

Résumé graphique illustrant les habitudes de magasinage outre frontière

La vente aux États-Unis et à l’international vous donne certainement accès à de nouveaux marchés et à une nouvelle clientèle, mais il faut avant tout que vous déterminiez si votre entreprise est prête à relever ce défi et si vos produits peuvent traverser la frontière en toute sécurité!

Qu’achète la clientèle internationale?

On constate que les consommateurs américains et canadiens se procurent des produits des mêmes catégories lorsqu’ils magasinent sur des sites d’ici. Bien que le nombre d’achats ait augmenté, ces catégories de produits sont demeurées relativement les mêmes de 2019 à 2021.

Les Canadiens et les Américains achètent principalement des produits dans les 5 catégories suivantes :

  • Vêtements et accessoires
  • Ordinateurs et appareils électroniques
  • Livres
  • Chaussures
  • Produits de beauté

Maintenant que vous savez ce que recherche principalement la clientèle américaine, vous pouvez déterminer si votre entreprise saura la séduire.

Gérez vos frais d’expédition internationale

Fixer des frais de livraison raisonnables pour votre entreprise et votre clientèle est un passage obligé qui assurera votre succès à l’échelle internationale.

Les frais pour l’envoi d’un colis à l’étranger dépendent de plusieurs facteurs. Le poids et la destination du colis influencent grandement les coûts d’expédition. En général, plus un colis est lourd et plus il voyage loin, plus il coûte cher à envoyer. Certains transporteurs, comme Postes Canada, offrent un tarif unique pour des destinations comme les États-Unis, ce qui vous permet d’envoyer un colis dans l’État de New York ou de la Californie au même prix. L’affranchissement fixe peut être très économique, en plus de vous aider à mieux prévoir vos dépenses mensuelles.

Réduisez vos coûts d’expédition

En septembre 2022, le tarif pour le service Paquet repérable — É.-U. de Postes Canada sera réduit. Cette baisse de prix rendra l’expédition transfrontalière encore plus abordable pour votre entreprise, peu importe la façon dont vous structurez vos tarifs d’expédition.

Les coûts restent en effet un aspect important pour les détaillants, qu’ils expédient leurs produits au pays ou à l’international. Ces coûts peuvent être influencés tant par le poids et la dimension des colis que par les lieux de provenance et de destination, mais pas seulement. Il faut en effet savoir que certains transporteurs internationaux imposent aussi des suppléments ou des frais de change. Il est dès lors essentiel de bien savoir à quoi s’attendre avant d’arrêter son choix sur un transporteur en particulier.

Conseil :

Pour en savoir plus sur les suppléments et les frais applicables, lisez notre billet de blogue.

Tenez compte des droits de douane et des taxes dans les coûts d’expédition

Les droits de douane et les taxes influencent le coût d’expédition. Tandis que les taxes sont payables sur la quasi-totalité des achats, les droits de douane s’appliquent à tous les biens entrant ou quittant un pays. Pour évaluer leur incidence sur votre entreprise, vous devez comprendre comment fonctionnent les droits de douane et les taxes. Savoir en quoi consiste le seuil de minimis est un bon début.

Pour d’autres conseils, abonnez-vous à notre bulletin électronique destiné aux petites entreprises.

S’abonner

À propos du seuil de minimis

La valeur maximale d’exemption, ou seuil de minimis, varie d’un pays à l’autre. Les commandes dont la valeur est inférieure à ce seuil peuvent entrer au pays libres de droits et de taxes. Aux États-Unis, par exemple, il s’élève à 800 dollars américains. Ce seuil relativement élevé est très avantageux pour les commerçants canadiens qui cherchent à prendre de l’expansion au sud de la frontière. Cela signifie que ni vous ni vos clients ne devez payer de frais supplémentaires pour les commandes de moins de 800 $ US, ce qui se traduit par de meilleures marges et des taux de conversion plus élevés.

Gardez toutefois à l’esprit que certains produits expédiés chez nos voisins du Sud ne sont pas admissibles à l’exemption, peu importe leur valeur. Il en va de même pour d’autres pays au seuil de minimis fixe. Les détaillants qui maîtrisent ces concepts sont mieux placés pour réussir à l’étranger, alors prenez le temps de bien vous renseigner! Les autres membres de votre organisation qui travaillent sur votre expansion internationale devraient en faire autant.

Qui paie les droits de douane?

Cela dépend de la façon dont vous expédiez le colis. C’est différent selon que vous ayez recours à Postes Canada ou à un autre transporteur.

Si vous expédiez avec Postes Canada

Si vous passez par le réseau postal de Postes Canada, c’est généralement le destinataire qui devra payer les droits de douane. Les autorités douanières vont déterminer le montant applicable selon les renseignements que vous avez fournis (valeur de l’envoi, pays d’origine, matériaux utilisés dans la fabrication du produit, etc.).

Si vous expédiez avec d’autres transporteurs commerciaux

Si vous faites appel à une entreprise de transport, le paiement des droits de douane et des taxes peut être la responsabilité du destinataire ou la vôtre selon les modalités convenues.

Conseil :

Notre outil peut vous aider à calculer les taxes et les droits de douane associés à vos envois. 

Maîtrisez le formulaire de douane

Jetons maintenant un coup d’œil aux documents nécessaires pour vendre à l’étranger. Aux fins d’inspection et de dédouanement par les autorités compétentes, les commerçants doivent fournir un formulaire de douane dûment rempli. La valeur, la description et le poids de l’article expédié, ainsi que la raison d’exportation doivent y figurer. De plus, le pays où l’article a été fabriqué ainsi que sa classification sont des détails additionnels qui peuvent être inscrits sur le formulaire.

Optez pour la simplicité

Lorsque vous expédiez avec Postes Canada, le formulaire douanier est intégré à votre étiquette d’expédition! Il est très important de bien remplir votre formulaire de douane et d’y indiquer des renseignements précis. Cela permet d’accélérer la procédure, donc vos clients reçoivent leurs commandes plus rapidement.

Chez Postes Canada, le processus douanier est automatisé, ce qui signifie que vos renseignements seront envoyés par voie électronique aux autorités douanières. Vos colis seront donc livrés à vos clients encore plus rapidement.

Comprenez les étiquettes d’expédition et les formulaires douaniers

Une étiquette d’expédition est générée lorsque vous remplissez un formulaire douanier. Examinons de plus près les éléments qui se retrouvent sur l’étiquette et les renseignements que vous devez fournir :

Adresse d’origine

L’adresse d’origine est l’adresse à partir de laquelle vous expédiez le colis, soit votre adresse si vous travaillez à la maison, ou celle de votre entreprise ou de votre entrepôt.

Adresse de destination

L’adresse de destination est l’adresse de livraison fournie par le client.

Raison de l’exportation

C’est la raison pour laquelle le contenu du colis est expédié ou exporté. Il peut s’agir d’un cadeau, de produits vendus, d’un échantillon commercial, d’un article à retourner, à réparer ou garanti, de documents ou de toute autre raison.

Quantité

La quantité correspond au nombre d’articles que vous expédiez. Par exemple, 2 casquettes de baseball et 4 cartes commémoratives. Indiquez la quantité et le type d’article(s) expédié(s) de façon générale.

Description

Vous allez ensuite fournir plus de détails dans la description de l’article. Votre description doit être très précise. Par exemple, plutôt que d’écrire « vêtements », vous devriez écrire « chemise en coton pour femmes » ou « jean pour hommes ». Pour les livres, mentionnez s’ils sont à couverture rigide ou souple, s’il s’agit de romans ou de livres pour enfants, etc. Les agents douaniers devraient savoir exactement ce qui se trouve dans le colis.

Poids
  • Indiquez le poids par article et le poids total du colis. Donc, si vous expédiez des vêtements, vous pourriez écrire quelque chose comme :
  • Chemise en coton pour femmes – 100 g
  • Blouse pour femmes – 150 g
  • Cardigan pour femmes – 150 g
  • Boîte – 100 g, additionnée au poids des produits expédiés donnent un poids total de 500 g
Une propriétaire d’entreprise souriante remet un colis à un agent de livraison
Valeur

La valeur correspond au prix de chaque article, ainsi qu’à la valeur totale du colis. Si les trois vêtements pour femmes mentionnés plus tôt valent 20 $ chacun, la valeur totale du paquet est de 60 $. Le coût de la boîte et des fournitures d’expédition utilisées ne doit pas être inclus dans le calcul.

Pays d’origine

Il n’est pas obligatoire de remplir le champ du pays d’origine sur le formulaire pour les envois qui passent par le réseau postal, mais plus vous fournissez de renseignements, mieux c’est. Il s’agit de l’endroit où le produit a été fabriqué. S’il est fabriqué par vous, au Canada, indiquez-le. Si l’article vient d’ailleurs, précisez le pays de fabrication.

Code du Système harmonisé (SH)

Enfin, le code du Système harmonisé, ou SH, est un code de 9 à 10 chiffres utilisé aux fins de classification des marchandises. Il est également facultatif de le remplir lors de l’expédition par le réseau postal, mais il est recommandé de le faire, car il accélérera la vitesse de dédouanement de votre colis. Vous pouvez trouver une liste des codes SH par l’intermédiaire de notre outil en ligne.

Si vous faites plutôt affaire avec un transporteur commercial comme UPS, FedEx ou DHL, vous devrez obligatoirement fournir le pays d’origine de votre article ainsi que le code SH.

Maîtrisez le processus douanier

Bien que toutes les marchandises expédiées outre-frontière soient assujetties aux lois et règlements douaniers propres au pays de destination, le processus de dédouanement est relativement le même d’un pays à l’autre. Gardez à l’esprit que si vous cherchez à expédier un article interdit, il ne passera pas l’inspection et vous ne pourrez pas expédier à l’étranger. Apprenez-en plus sur les objets inadmissibles afin d’éviter les mauvaises surprises.

Voici un aperçu du processus d’inspection :

Première inspection

Une fois votre colis arrivé dans le pays de destination, le processus de dédouanement commence. Une première inspection est alors effectuée. À cette étape, les renseignements indiqués sur la déclaration en douane (expéditeur, destinataire, valeur, nature de l’article, etc.) sont vérifiés et le colis est examiné visuellement par un agent des douanes qui décide s’il va être soumis à une inspection secondaire ou non.

Le colis est généralement dédouané à ce moment…

  • … si le formulaire douanier est correctement rempli;
  • … s’il n’y a aucune restriction ou interdiction liée à l’article;
  • … si la valeur déclarée des marchandises expédiées est inférieure au seuil de minimis.

Le colis dédouané est ensuite remis au réseau postal du pays de destination.

Inspection secondaire

Un colis peut-être envoyé à l’inspection secondaire pour plusieurs raisons :

  • parce que sa valeur dépasse le seuil de minimis et qu’il doit faire l’objet d’une évaluation des droits de douane et taxes par un agent des douanes;
  • parce qu’il contient des articles réglementés qui doivent être inspectés par d’autres organismes, notamment la Federal Communications Commission (FCC) ou la Food and Drug Administration (FDA), qui détermineront s’ils respectent les lois d’importation du pays de destination;
  • parce qu’il semble suspect en raison de la valeur déclarée ou de son contenu, entre autres, et que les autorités douanières veulent effectuer une inspection plus approfondie.

Si le colis passe l’inspection secondaire, il est dédouané et peut être livré.

Et si un colis est refusé?

À l’étape de l’inspection secondaire, un colis peut être refusé s’il contient des articles inadmissibles, interdits ou faisant l’objet de restrictions et que le commerçant n’a pas fourni les documents nécessaires.

Si un colis est refusé, il est presque toujours renvoyé à son expéditeur. Dans certains cas, le produit est détruit au bureau de douane si c’est un objet inadmissible et qu’il est considéré comme présentant un risque aux douanes (produits inflammables, piles, etc.).

Avant d’expédier votre colis, il est recommandé de vérifier si les articles envoyés sont considérés comme interdits ou font l’objet de restrictions par le pays de destination. Reportez-vous à la liste des destinations internationales pour plus d’informations.

Communiquez clairement avec la clientèle

Peu importe la méthode d’expédition choisie, vous devez faire preuve de transparence envers votre clientèle. Pour gérer les attentes des consommateurs et éviter l’abandon de panier, il est préférable d’indiquer tous les coûts associés à leur achat ainsi que les délais de livraison avant le passage à la caisse, sans oublier de mentionner les droits de douane et taxes à acquitter, le cas échéant. Vous pouvez maximiser vos ventes et gérer les attentes de la clientèle en affichant dès le départ tous les renseignements nécessaires sur votre site. Peu importe les services, les tarifs et les options que vous proposez aux acheteurs internationaux, vous devez les présenter clairement pour créer des attentes réalistes.

Une fois que vous savez combien vous coûte l’expédition de vos colis, déterminez vos frais de livraison et assurez-vous de les communiquer explicitement à votre clientèle.

Offrez la livraison gratuite

Les acheteurs aimeraient tous profiter de la livraison gratuite ou à faible coût, mais ce n’est pas une option réaliste pour toutes les entreprises. Voici ce que vous pourriez faire pour satisfaire votre clientèle sans vous ruiner :

Résumé graphique expliquant comment optimiser ses pratiques d’expédition internationale

En communiquant clairement ces renseignements importants aux acheteurs, vous leur éviterez bien des frustrations et votre service à la clientèle sera moins sollicité.

Testez et mesurez vos résultats

Une fois vos affaires lancées à l’extérieur du Canada, testez et suivez de près vos ventes pour adapter rapidement votre approche, au besoin. Si vous remarquez que les visiteurs d’une région géographique donnée ont tendance à vite quitter votre site Web, ce pourrait être le signe qu’il y manque une devise ou une langue pour réellement les intéresser. Voyez-le comme une occasion de vous améliorer!

Si vous constatez un taux d’abandon des paniers élevé dans une certaine région, vos frais de livraison ou votre politique de retour pourraient être en cause. Analysez la situation et assurez-vous que tous les renseignements qui pourraient inciter les gens à acheter chez vous sont clairs et faciles à trouver. Vous pouvez toujours augmenter ou diminuer le nombre de pays dans lesquels vous expédiez vos produits. Disons que vous commencez par vendre aux États-Unis, puis que vous remarquez une hausse de l’achalandage en provenance du Royaume-Uni. Vous pourrez utiliser cette information pour percer un nouveau marché quand vous vous sentirez d’attaque.

Contrôlez votre croissance internationale

Se lancer à l’étranger ne veut pas nécessairement dire vendre partout et tout de suite. Vous avez le contrôle sur votre expansion.

Les dernières années ont été difficiles, et les changements imprévus aux règles frontalières ont entraîné des retards dans l’acheminement des produits aux destinataires finaux. Rappelez-vous qu’une fois que vous aurez accès aux marchés étrangers, vous pourriez faire face à certains facteurs indépendants de votre volonté. Pour vendre vos produits à l’étranger, vous devrez agir en diplomate et surveiller attentivement le marché pour rester à l’affût des urgences météorologiques et sanitaires, des événements locaux et de tout ce qui pourrait avoir une incidence sur l’expédition de vos produits à l’international.

Vous pourrez tout de même continuer à effectuer des changements à votre politique de retour, à vos frais d’expédition ou aux langues disponibles sur votre site Web, au besoin. En vous adaptant aux aléas et aux imprévus, vous continuerez à prospérer tout en créant la meilleure expérience client possible.

Des solutions pour petites entreprises adaptées à votre réalité

Découvrez des outils et des ressources exclusives pour les petites entreprises qui peuvent vous faire économiser temps et argent.

S’inscrire au programme